Revues et sites

f103363264

Cette page répertoriera un éventail des revues et sites internet spécialisés sur le sujet de l’écocritique et de l’écopoétique. Si vous souhaitez que votre revue ou votre page web y figure, merci de contacter Margot Lauwers à l’adresse margot(point)lauwers(arobase)gmail(point)com*.

Cette page est en cours de construction, merci de votre compréhension.


Animots – Carnet de zoopoétique : https://animots.hypotheses.org/

Ce carnet, au croisement des Sciences humaines et des Sciences du vivant, souhaite fédérer la recherche en zoopoétique et proposer une veille sur l’actualité littéraire, artistique et scientifique sur l’animalité et les interactions entre les vivants et le monde. Dirigé par Anne Simon, ce programme subventionné par l’ANR entre 2010 et 2014, est désormais soutenu par le CRAL (EHESS-CNRS). Il a été sélectionné en 2014 par l’ANR comme projet-phare en Sciences humaines et sociales.


Ecolitt, le projet de recherche sur l’écologie en littérature : http://ecolitt.univ-angers.fr/fr/index.html

L’ambition du projet est de faire progresser la recherche, par un travail transdisciplinaire régional, sur des problématiques littéraires encore peu reconnues en France.
Le projet EcoLitt, lancé en janvier 2014, a obtenu un financement de la région des Pays de la Loire pendant trois ans dans la catégorie des « paris scientifiques régionaux ». Porté par le Centre d’Études et de Recherches sur Imaginaire, Écriture, Culture (CERIEC) à l’université d’Angers, EcoLitt associe également d’autres laboratoires, en particulier dans les universités de Nantes et du Maine, L’AMo (L’Antique, le Moderne) à Nantes et le 3L.AM (Langues, Littératures, Linguistiques) au Mans. Par une mutualisation des compétences des chercheurs comparatistes de différentes spécialités linguistiques et littéraires, EcoLitt vise à étayer la recherche dans le domaine encore méconnu en France de l’écocritique et de l’analyse des rapports entre la littérature et les préoccupations environnementales.


Ecopsycologie : http://eco-psychologie.com/

Ce site se veut une plate-forme présentant une clarification du champ de l’écopsychologie, encore mal connu en France.
En le parcourant, vous pourrez nourrir votre réflexion :
→ Comprendre la genèse de l’écopsychologie et identifier les courants qui l’ont influencée,
→ Découvrir la diversité des définitions,
→ Accéder à des ressources,
→ Pénétrer dans le champ de recherche que nous avons constitué.


Ecozon@ : http://ecozona.eu/

Ecozon@ is a journal devoted to the relatively new field of literary and cultural criticism called ecocriticism. Ecocriticism can be broadly defined as the study of the representations of nature in cultural texts, and of the relationship between humans with other earth beings and their environment as seen in cultural manifestations. Ecozon@ is one of the very few academic journals specifically devoted to ecocriticism, an exponentially growing field, akin to the more recently developing area of environmental humanities, and the only one to accept submissions in several languages.

Its principal aim is to further the study, knowledge and public awareness of the connections and relationship between literature, culture and the environment. As a virtual space, it provides a site for dialogue between researchers, theorists, creative writers and artists concerned with and by the environment and its degradation. Its pages are open to contributions on all literatures and cultures, but its special mission is to reflect the cultural, linguistic and natural richness and diversity of the European continent.


ELOHI :https://journals.openedition.org/elohi/

Elohi – Peuples indigènes et environnement est une revue semestrielle dont l’objet d’étude est le rapport particulier que les peuples indigènes, de par la planète, entretiennent avec leur environnement, et les représentations qu’ils s’en font. Afin d’appréhender cet objet dans sa globalité, Elohi se place résolument dans une perspective internationale et pluridisciplinaire, et accueille des contributions en français, en anglais, en espagnol et en portuguais.


Empirical Ecocriticism :https://empiricalecocriticism.com/

Empirical Ecocriticism is a branch of ecocriticism that focuses on the empirically-grounded study of environmental narrative – in literature, film, television, etc. – and its influence on various audiences. The main objective of empirical ecocriticism is to put to empirical test claims made within ecocriticism, and the environmental humanities more generally, about the impact of environmental narratives.
The primary mission of the Empirical Ecocriticism website is to facilitate interdisciplinary scholarship by offering forums for cross-disciplinary communication.


European Journal of Ecopsychology (EJE) : http://eje.wyrdwise.com/

The European Journal of Ecopsychology (EJE) is a peer-reviewed journal that aims to explore the synthesis of psychological and ecological ideas from a variety of perspectives. We publish theoretical papers, empirical reports, accounts of therapeutic practice, and more personal reflections which offer the reader insight into new and original aspects of the interrelationship between humanity and the rest of the natural world. Issues are published at the end of each year.
In general, topics of interest include:

  • Effects of the natural environment on our emotions and well-being
  • How psychological disconnection relates to the current ecological crisis
  • Furthering our understanding of psychological, emotional and spiritual relationships with nature

Green Letters: Studies in Ecocriticism:https://www.tandfonline.com/loi/rgrl20

Green Letters: Studies in Ecocriticism explores the relationship between literary, artistic and popular culture and the various conceptions of the environment articulated by scientific ecology, philosophy, sociology and literary and cultural theory. We publish academic articles that seek to illuminate divergences and convergences among representations and rhetorics of nature – understood as potentially including wild, rural, urban and virtual spaces – within the context of global environmental crisis.


Imagining Climate Change : https://imagining-climate.clas.ufl.edu/

The “Imagining Climate Change” initiative at the University of Florida engages artists, humanists, scientists, educators, students, and the public in the vital work of imagining our collective climate futures.
Since 2015, ICC has sponsored or co-sponsored colloquia, invited lectures, performances, readings, and film screenings on the UF campus and in the wider Gainesville community, featuring internationally-renowned activists, creators, researchers, and scholars who represent the full range of inventive responses to planetary environmental crisis. Working in collaboration with departments and programs from across the institution and with local community groups and activists, the initiative has fostered interdisciplinary dialogue and reached audiences beyond the university who are in search of meaningful stories to tell and things to do in the face of climate calamity.


Institut International de Géopoétique : https://www.institut-geopoetique.org/fr/

Le monde est dans un piteux état. Les éléments de notre environnement physique disparaissent. Plutôt que de s’abandonner au désespoir confortable, à la mort de l’esprit, il nous faut, au-delà du souci écologique, redécouvrir profondément la Terre. Ouvrir un monde habitable. Par-delà toutes les différences culturelles et historiques, l’humanité a besoin d’une base commune. C’est ce que propose la géopoétique inventée par Kenneth White, conceptualisée dans ses essais, illustrée dans ses récits nomades, exprimée dans sa poésie du dehors.
L’Institut international de géopoétique, fondé en 1989 par le poète-écrivain-essayiste (titulaire de la chaire de Poétique du XXe siècle à Paris-Sorbonne), Kenneth White, a pour but de la faire connaître et de rassembler tous ceux qui y discernent un chemin du possible.
Tout un ensemble de textes et de documents sont sur ce site à votre disposition pour approfondir votre connaissance de la géopoétique et pour la faire rayonner.


ISLE: Interdisciplinary Studies in Literature and Environment : https://www.asle.org/research-write/isle-journal/

ISLE: Interdisciplinary Studies in Literature and Environment is the official journal of the Association for the Study of Literature and Environment. It became a quarterly journal in 2009, published in conjunction with Oxford University Press. ISLE seeks to explore the relation between human beings and the natural world, and publishes articles from literary scholars, environmental historians, specialists in the visual and performing arts, environmental philosophers, geographers, economists, ecologists, and scholars in other fields relevant to “literature and environment.” The journal also publishes poetry, fiction, and literary nonfiction pertinent to its thematic focus.


Journal of Ecocriticism :https://ojs.unbc.ca/index.php/joe

The Journal of Ecocriticism is an open-access, peer-reviewed electronic review of ecocriticism and ecoliterature. It invites manuscripts that address any issue of interest to its readership.


Kenneth White : http://www.kennethwhite.org/geopoetique/

Ce site est dédié à Kenneth White, poète, écrivain, essayiste écossais et fondateur de l’Institut international de Géopoétique.
La géopoétique est une théorie-pratique transdisciplinaire applicable à tous les domaines de la vie et de la recherche, qui a pour but de rétablir et d’enrichir le rapport Homme-Terre depuis longtemps rompu, avec les conséquences que l’on sait sur les plans écologique, psychologique et intellectuel, développant ainsi de nouvelles perspectives existentielles dans un monde refondé.


Literature.green : https://www.literature.green/

Ce site naît de l’exigence de repenser à nouveaux frais les rapports entre Littérature et Nature dans un contexte où la rupture de l’équilibre entre l’homme et l’environnement pose une menace sans précédent à la vie sur la planète. Nous estimons en effet que la contribution que la littérature peut apporter à la démarche écologique est fondamentale, et nous souhaitons contribuer à la définition de sa spécificité ainsi qu’à sa diffusion.
Le site Literature.green s’insère dans le cadre d’un projet de recherche financé par l’Université de Gand et intitulé Littérature, Environnement et Écologie : une approche écopoétique de la fiction contemporaine française, italienne, germanophone et anglophone.


Mésologiques : https://ecoumene.blogspot.com/

Yoann Moreau a créé Mésologiques en 2010 afin de rendre accessible au plus grand nombre les “résumés” qu’Augustin Berque envoyait après chaque séance de son séminaire à l’EHESS. Il espère que cela aidera à oeuvrer dans le sens d’une recosmisation des milieux humains.
La question des milieux est entendue comme la spécificité du rapport que le vivant en général, ou l’humain en particulier, entretient avec son environnement. Le milieu, ce n’est pas l’environnement ; c’est la réalité de son environnement pour une certaine espèce ou une certaine culture, c’est-à-dire un certain environnement, spécifiquement approprié à/par cette espèce ou cette culture. […] Cette distinction entre milieu et environnement acquiert aujourd’hui une portée nouvelle avec le bouleversement que l’épigénétique a introduit dans la question de l’évolution. De la biologie moléculaire à la crise écologique du monde actuel, du quantique à l’histoire et à la géographie, de la médecine à l’œuvre d’art et à l’architecture, le déploiement de la perspective mésologique remet en cause les fondements ontologiques et logiques de la civilisation moderne.


Portail des Humanités Environnementales : https://humanitesenvironnementales.fr/

Le Portail structure en France et dans le monde francophone une communauté de recherche pour les humanités environnementales. Il promeut, diffuse et mobilise les travaux existants vers un public de chercheurs, de décideurs et de praticiens. Il est l’expression d’un réseau de chercheurs et de praticiens de la recherche.
Les humanités environnementales désignent un ensemble de disciplines dont l’origine tient aux  enjeux environnementaux et climatiques des dernières décennies. Le degré d’impact environnemental de l’activité humaine – qui nous ferait aujourd’hui basculer selon certains dans l’« anthropocène » – accéléra un processus né au cours des années soixante-dix, lequel postule que les êtres non humains méritent non seulement une histoire commune aux êtres humains, mais aussi leur propre récit. Au lieu d’envisager une nature physique associée à une culture humaine distincte, les humanités environnementales fondent leur approche sur les ontologies interconnectées, à savoir un ensemble de réseaux associant les êtres humains et non humains.


Rachel Bouvet – Littérature et géopoétique : https://rachelbouvet.wordpress.com/presentation/

Rachel Bouvet est professeure titulaire au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Membre de Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire, et présidente de La Traversée – Atelier de géopoétique, elle mène des recherches sur l’espace, la géopoétique, le fantastique, la lecture, le voyage, l’exotisme et l’altérité.


Systemic Alternatives : https://systemicalternatives.org/2016/10/24/introduction-to-ecofeminism/

Systemic Alternatives is a initiative that aims to build an interactive dialogue to deepen the analysis and strengthen the alternatives that are being developed by grassroots movements and thinkers to overcome the capitalist system. Our goal is to compile information about key alternatives such as vivir bien (“living well”), the commons, degrowth, deglobalization, eco-socialism, the solidarity economy, ecofeminism, food sovereignty and others, and to produce a constructive debate about their strengths, weaknesses, limitations and contradictions. We examine systemic alternatives in a holistic way, focusing on various dimensions, including: the environment, economy, inequality, cultural diversity, gender, and discrimination.


Terrestres : https://www.terrestres.org/

Terrestres est la chambre d’écho des livres, des pratiques et des idées qui redonnent des mondes et des écologies à la politique, au social et à la culture.
Essais, recensions, fictions, poèmes et formes hybrides: Terrestres accueille les textes, les sons et les images qui aujourd′hui offrent un regard sur les milieux universitaires autant que militants, les espaces publics autant que les expériences intimes, susceptibles de restituer la terre qui leur manque. 


The Trumpeter : http://trumpeter.athabascau.ca/index.php/trumpet

The Trumpeter is an environmental humanities journal dedicated to the development of an ecosophy, or wisdom born of ecological understanding and insight. As such, it serves the deep ecology movement’s commitment to critically explore and analyze environmental concerns in light of ecological developments at every relevant level: metaphysics, science, history, politics. Gaining a deeper understanding involves a comprehensive set of criteria that includes analytical rigour, spiritual insight, ethical integrity, and aesthetic appreciation.


Wildproject: journal of environmental studies : https://www.wildproject.org/journal/index

Created in 2008, Wildproject is a journal of environmental studies grounded in environmental philosophy. Aiming at reforming our idea of nature and questioning our project of civilization, environmental thinking is an ambitious cultural laboratory. From philosophy to contemporary art, natural sciences and social sciences, Wildproject opens a space of conversation and debate.


ZoneZadir : https://zonezadir.hypotheses.org/

Le collectif ZoneZadir est un réseau de chercheurs visant à promouvoir l’écopoétique. Cette discipline, en voie d’émergence dans le champ de la recherche française, interroge dans les textes les relations de l’homme à son environnement pour mettre en lumière des poétiques environnementales qui seraient autant de manières d’habiter le monde, et dont elle postule plus ou moins implicitement l’importance sociopolitique. L’originalité de ce collectif se situe également dans sa volonté de réunir des chercheurs travaillant aussi bien sur la poésie que le roman, l’oral que l’écrit, et des corpus dans des langues de différentes régions du monde. Il s’agit donc d’impulser un véritable dialogue comparatiste dans une dynamique transculturelle, inédit en France, sur le lien qu’entretiennent littérature et environnement.


EcoLit Books: https://ecolitbooks.com/about-us/

*merci de remplacer les mots entre parenthèses par leur symbole respectif.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.