Présentation du livre Le Toucher du monde au Collège International de Philosophie

Dans le cadre des Samedis du Livre du Collège International de Philosophie

Débat autour du livre:

Le Toucher du monde, techniques du naturer
de Sophie Gosselin et David gé Bartoli
Éditions Dehors, 2019

Sam 6 fév (14h00-17h00)

Le lien pour accéder à la visioconférence sera disponible sur le site du ciph le jour même :
Activités du CIPH | CIPh Paris : https://ciph.org/spip.php?page=activite-detail&idevt=1170

Sous la responsabilité de Bernard ASPE

Les auteurs proposent de nous défaire des habitudes qui nous font penser la
nature comme corrélat d’un objet de connaissance, ou comme la scène où se
manifeste une capacité de transformation du monde qui serait l’apanage des
humains. Ils nous invitent à penser la nature depuis ses dynamismes créateurs,
depuis ce qu’ils appellent « les puissances du naturer ». Ces puissances, loin
d’être mises en œuvre par les seuls humains, sont au contraire portées par tous
les êtres de nature. Nous avons désappris à voir ces puissances parce que
nous avons cru que notre destin était de maîtriser la nature. Il s’agit d’arrêter
cette erreur, et le désastre qu’elle produit, dont nous mesurons aujourd’hui
l’étendue.

Intervenants : Sophie Gosselin et David gé Bartoli enseignent la philosophie à
l’Université de Tours (David gé Bartoli est président de l’Université populaire de
Tours). Ils participent aux revues Lignes et Multitudes et sont membres du
comité de rédaction de la revue Terrestres.org. Ils ont animé un séminaire pour le
CIPh, consacré à « la souveraineté du dehors ».

Bernard Aspe est l’auteur notamment de Partage de la nuit, Éditions NOUS, 2015 et de Les Fibres du temps,
Éditions NOUS, 2018. Il anime avec Patrizia Atzei, pour le CIPh, le séminaire
Scènes de la division politique à la Parole Errante (Montreuil).

Frédéric Neyrat, est l’auteur de La part inconstructible de la Terre. Critique du géo-constructivisme,
Editions du Seuil, 2016, ancien directeur de programme au CIPH, membre des comités
de rédactions des revues Lignes et Multitudes.

Jean-Philipe Milet est professeur de philosophie en Première Supérieure au lycée Henri IV.
Ancien directeur de programme au CIPH. Il écrit régulièrement dans la revue Lignes. Auteur de L’Absolu technique :
Heidegger et la question de la technique, Éditions Kimé, 2000.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search