Publication : La mort de la nature par Carolyn Merchant

Wildproject / “Domaine sauvage”
454 pages – 25 €

Postface de Catherine Larrère
Traduit de l’anglais par Margot Lauwers

Entre le 16e et le 17e siècle, l’image d’une Terre organique, féminine et vivante fait place à une nouvelle vision du monde dans laquelle la nature est repensée comme une machine morte et passive, autorisant ainsi sa spoliation sans limite aux mains de l’homme.

Dans La Mort de la nature, Carolyn Merchant montre que ce changement de paradigme aurait justifié non seulement la domination de la Terre, mais aussi la création d’un système socio-économique dans lequel les femmes, depuis toujours associées à l’image de la Nature, seront subjuguées aux hommes.

Ce livre, qui est un des premiers à explorer la Révolution scientifique du point de vue du féminisme et de l’écologie, traite des changements économiques, culturels et scientifiques à l’origine du monde moderne et de la crise écologique qui menace sa survie.

Un livre fondateur de l’écoféminisme.

Née en 1936, Carolyn Merchant est philosophe écoféministe et historienne des sciences. Elle est professeure d’histoire environnementale, d’éthique et de philosophie à l’université de Californie à Berkeley.

Ce livre documente un changement dans l’image du monde qui, accompagné par les persécutions de sorcières, a permis l’exploitation de la nature à une échelle jusque-là inconnue.
STARHAWK

Merchant a renouvelé l’histoire des sciences en étant l’une des premières à s’intéresser à ce que les savants faisaient de la Terre.
BRUNO LATOUR

Pour avoir été l’une des premières à mettre au cœur de son étude le lien entre les femmes et la nature, Carolyn Merchant est considérée comme une des pionnières de l’écoféminisme.
CATHERINE LARRÈRE

Ce livre marque la naissance des humanités écologiques.
DEBORAH BIRD ROSE


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search